L’école samedi matin

Il semblerait que l’annonce du ministre de l’Education Xavier Darcos sur la suppression des heures de cours du samedi dans les écoles a fait courir des rivières d’encre (ou plutôt de bytes) sur internet. Le débat ne m’intéresse pas trop, car j’ai une opinion assez tranché sur le sujet, et je trouve la plupart d’arguments (autant d’un camp que de l’autre) assez peu convaincants et assez politisés. Cela m’a au moins permit de découvrir, entre autres choses, l’existence de professions aux noms exotiques tels que chronobiologiste ou chronopsychologes, alors ce n’est pas du temps perdu pour moi.

LiB et l'école

Moi je suis espagnol, et en Espagne le samedi matin il n’y a pas école. En fait, en Espagne les enfants ont le même rythme journalier que leur parents, ils ont école du lundi au vendredi. C’est simple, c’est plus facile pour les parents, et ça permet aux familles d’avoir leur temps de repos ensembles.

En arrivant en France, j’ai découvert avec surprise la semaine scolaire à la française, les mercredis libérés et les samedis travaillés. A l”époque ça ne me dérangeait pas, car je n’avais pas d’enfant. Mais des que je me suis retrouvé dans la position de père j’ai détesté cette organisation et j’ai profondément regretté le rythme espagnol.

Pour vous mettre en situation, je suis divorcé, ma fille habite avec moi, et sa mère habite à Lorient, à 150 km de chez moi. Je travaille, avec une horaire normal de lundi à vendredi. D’abord il y a les mercredis, journée que selon ces chonobiologistes, chonopsycologues y autres chronospécialistes sert au repos des enfants. Sauf que ma fille elle se repose pas, car je suis bien obligé de la réveiller à 7h30 et la déposer dans un Centre Aéré de la Mairie, et la recuperer vers 18h, aussi crevée qu’un jour d’école normale, ou même plus…

Oh oui, pour ces enfants dont parents qui peuvent se permettre de se mettre à temps partiel, ou qui ont la chance d’avoir des grands parents à côté, pour eux le mercredi est peut-être une journée de repos. Mais pour tous ceux dont les parents, comme moi, ne peuvent pas libérer les mercredis et dont les grands parents ne peuvent pas les prendre en charge, le mercredi devient une journée comme les autres, où il faut se lever, ou il faut sortir, ou il faut avoir un rythme soutenu.

Ensuite il y a le casse tête du weekend. Ma fille a envie de voir sa mère. Lorsqu’elle était en maternelle, on s’arrangeait pour qu’elle puisse être avec sa maman du vendredi soir au dimanche soir, ça lui faisait deux journées par semaine avec sa mère, c’est pas trop, je pense. L’année dernière, en cours d’année, ma fille est passé de maternelle à CP, et une des premières choses que la nouvelle instit m’a dit, d’un tone grave, c’était :

Monsieur, il faudra changer votre organisation, car l’école le samedi matin est maintenant obligatoire pour votre fille, pas question qu’elle rate une journée d’école pour aller voir sa mère.

Déjà je trouve dur de devoir réveiller ma fille le samedi matin, lorsqu’elle est fatiguée après la longue semaine d’école et centre aéré, mais cela grâce à ces trois heures de cours du samedi matin ma fille perd passe à peine une journée par semaine avec sa maman. Je la récupère à la sortie de l’école samedi midi, un repas rapide et en vitesse dans la voiture, cap vers le sud. Une heure et demie plus tard déjà samedi après-midi, une petite fille épuisée retrouve sa mère. Et à peine 24 heures après, chemin de retour, car le lendemain une nouvelle semaine de école et centre aéré démarre.

Je me demande combien de ces chronoprofessionnels ont des enfants, et combien d’entre eux font partie des familles non traditionnelles (parents séparés ou divorcés, familles recomposées). Je suis prêt à parier que pas beaucoup, car c’est bien beau de parler du rythme biologique de l’enfant d’une façon théorique lorsqu’on n’est pas vraiment concerné par le problème et lorsqu’on voit des enfants seulement dans leur côté apprenant.

Que diraient ces chronopersonnes s’ils savaient que la France c’est un des rares pays au monde où on a ce type de rythme ? Vont il avoir le culot de me dire qu’en Espagne, avec la semaine de lundi au vendredi, les enfants se portent moins bien qu’ici ? Qu’ils apprennent moins ? Que le rythme chronomachin des petits espagnols est altéré ? Car j’ai grandi là bas, j’ai suivi ce rythme, j’ai vécu ça toute ma vie et je peux témoigner que ces argument sont faux. Mais c’est quoi ce témoignage comparé avec un étude analytico-statistique d’une chronoexpert ?

Je ne suis ni pro-Sarko ni anti-Sarko, déjà car je ne peux pas voter. C’est peut-être pour ça que les arguments politiques me fatiguent, et les débats partisans me dégouttent. Pour moi l’important est comme les décisions des politiciens vont affecter la vie des gens, sans souci si ces politiciens sont d’une couleur ou d’une autre. Et je trouve que cette décision de M. Darcos est une des meilleures qu’on puisse prendre. Ca fait plaisir que pour une fois les décisions soient basés sur le bon sens…

P.S. : Il semblerait que je ne suis pas le seul à penser comme ça, comme je découvre avec plaisir dans l’excellent Samedi sans école 🙂

Tags: ,

10 commentaires à “L’école samedi matin”

  1. Tizel Says:

    Bravo pour ce billet très instructif sur une situation qui n’est pas si rare que cela. La mise en place d’activités pour occuper les enfants le mercredi est une absolue nécessitée. Libérer les week end devrait permettre d’améliorer le quotidien des familles.

    Tout cela ne doit, bien entendu, pas se faire au détriment des cours, mais je suis persuadé qu’on peut se passer de 3h de cours par semaine sans sacrifier à l’essentiel.

    Tizel

  2. Luc Says:

    Une proposition qui me semble bonne : utiliser ces 3 heures du samedi à faire du soutien scolaire!
    C’est peut être une vraie chance pour ceux qui ont besoin de travailler à leur rythme et de rattraper le niveau de la classe sans la perturber!

    A part ça: père de deux enfants (4 et 7ans), je ne sais pas ce qui est le mieux pour eux!
    Ton exemple est bon et valable : oui aux week-end complets en famille!
    Mais je me dis aussi, que le mercredi peut être une coupure dans la semaine : repos ou activités qui changent de celles qui sont scolaires!

    Et comme on aura, je crois pas trop le choix, on verra bien ce que ca donne…

  3. FMP thE mAd Says:

    Bonjour, je viens du site d’Everland où nous avions commencé le débat.

    Ce qui me gêne dans vos propos, c’est cette "expérience personnelle" que vous érigez en règle absolue, et que vous annoncez comme fatalement mieux que n’importe quelle analyse d’experts.

    Le soucis de ce raisonnement, c’est qu’on peut justifier tout et n’importe quoi avec une expérience personnelle : "de mon expérience personnelle, rouler à 200 sur les nationales ne m’a jamais apporté d’ennuis, donc je suis contre les limitations de vitesse", "de mon expérience personnelle, seuls des noirs m’ont agressé, donc ce sont eux les délinquants"… Etc etc.

    J’ai pris des exemples volontairement extrèmes pour faire comprendre qu’une expérience personnelle est forcément très limitée et très subjective.
    Elle est importante, bien sur, mais le rôle des experts est justement d’avoir une vision plus globale du problème, si possible en essayant d’éliminer l’affect, bref, de tendre vers l’objectivité (qu’ils y arrivent ou pas, c’est une autre histoire :) ).

    En cela, négligez leurs avis juste parce qu’ils sont en contradiction avec votre expérience, c’est un peu simpliste il me semble ("simpliste" dans le sens strict, sans aucune offense).

    Pour revenir au sujet qui nous préoccupe, pour ma part, de 7 ans jusqu’à 18 ans, j’ai toujours travaillé le samedi matin (au lycée je faisais donc des semaines de 6 jours).
    Pourtant, ça ne m’a pas traumatisé, et je me porte tout à fait bien, merci pour moi (et je garde un excellent souvenir du samedi matin en primaire, d’ailleurs, mais c’était surtout grâce à mon maître, absolument génial).

    Alors, qui de nous deux peut se targuer d’avoir la "meilleure" expérience personnelle ?

    Personne. Si nous avions échangé nos vie, il y a fort a parier que je serai de votre avis, et vous, du mien.

    Donc les experts sont justement là pour tenter d’y voir plus clair dans tout ça.

    Après, chacun choisira, et en particulier nos dirigeants.

    Reste que, comme déjà dit, ce n’est pas tant la mesure elle même qui fait polémique, mais la désinvolture avec laquelle elle a été annoncée, et le manque flagrant de préparation pour sa mise en place, avec tous les problèmes que cela va poser ensuite.

    Ca arrange certains parents, (dont vous), mais pas d’autres… Bref, tout reste à faire, et c’est bien tout le problème.

  4. Brit in lost city Says:

    tout à fait d’accord – c’est un peu comme les vacances pour aller skier – tiens quelle coïncidence de calendrier scolaire – pourtant les marmottes hibernent à cette période. Que disent les chrono spécialistes à ce sujet? Les chrono thèses sont du bidon. Quels autres pays au monde envoient leurs enfants le samedi au juste? Ca existe peut-être mais que pour les punitions……….

    (Très beau site)

  5. LostInBrittany Says:

    Oups, je suis en retard pour répondre aux commentaires, je ferai ça cet après-midi, désolé :(

  6. Flybird Says:

    Cher Lostbritany, je rejoint ton point de vue, mére, femme active, la semaine à cinq jours avec école le mercredi me convient tout à fait, et je trouve que c’ est une bonne initiative de notre cher gouvernement, malgrés que le maire de ma commune est pris les devant, il y a plusieurs années de cela suite à une demande des parents d’ élèves dont beaucoup étaient actifs et se retrouvaient concés le mercredi, sans aternative de garde, car comme tu le dis tout le monde n’ a pas forcément de grand mère à porter de main. Et quand, on éffectue des semaines de 45h voir plus et qu’ on a pas forcément le temps de profiter au mieux de ses enfants la semaine, c’ est agréable de pouvoir en profiter pleinement un weekend complet et leur consacrer deux jours rien que pour eux en famille.

  7. LostInBrittany Says:

    Tizel : Oui, moi aussi je pense que ce n’est pas une situation aussi bizarre, il y a de plus en plus de familles “non traditionnelles”, et libérer les week-ends permettra d’améliorer leur quotidien d’une façon objective. Bien sûr, cela ne doit pas se faire en détriment des heures de cours, mais le mercredi matin peut aider à combler ça, non ?

    Luc : Ca me dérange à moi aussi, l’idée que on (nous les parents, les instits, les vraies personnes concernées) on n’aura pas trop le choix, c’est surtout une décision politique, comme la plupart des décisions de haut niveau. Mais cela serait un autre débat, le vrai sens de la démocratie, la politique…

    FMP thE mAd : Je rédige à ce moment un billet pour vous répondre :-)

    Brit in lost city : Les chronopenseurs vous diraient que ces vacances de ski sont nécessaires pour le bon chronoéquilibre de nos chers bambins. Encore une fois, il faudrait croire que les enfants espagnols (et ceux de la plupart de pays, sans vacances de ski) sont tous chronohandicapés…

    Flybird : Merci de ton soutien :)

  8. LostInBrittany - Le blog d'Horacio Gonzalez Says:

    L’école samedi matin (suite)

    Je rédige ce poste en réponse au commentaire de FMP thE mAd sur mon billet sur l’école le samedi matin. Cher FMP thE mAd, D’abord, je suis ravi de voir que vous avez fait le détour et vous êtes venu poster votre commentaire ici….

  9. politique Says:

    merci à toi pour xcette image ;)

  10. chantal Says:

    je suis tout à fait d’accord avec vous d’autant plus que je suis en train d’écrire un petit bouquin au sujet de l’absurdité des mercredis à la française. J’aimerais en parler avec vous.

Leave a Reply