Apple et son iPhone

Encore une fois je vais courir le risque de me faire traiter de mouton en parlant d’un sujet sur lequel plein de monde parle déjà ces derniers jours. Mais bon, je crois que c’est un sujet qui a assez de place pour des billets différents depuis des angles différents, avec des circonstances différentes…

L.i.B. iPhone

Le sujet en question est le récent annonce fait par Steve Jobs (PDG d’Apple) au cours de la Mac World Expo, qui a dévoilé dans son discours le nouveau produit de la firme : l’iPhone.

Depuis des mois il y avait une rumeur persistante sur l’éventuelle sortie de la part d’Apple d’un téléphone portable qui allait être au monde de la téléphonie mobile ce que l’iPod a été pour le monde des reproducteurs de musique portables. Les fans de la firme de la pomme, de plus en plus nombreux ces dernier temps, guettaient les sites spécialisés à la recherche du dernier morceau d’information, s’il allait être grand ou petit, faire de la musique ou aussi de la vidéo, être classique ou révolutionnaire…

Mais Apple a bien gardé le secret, et personne n’avait rien vu du produit jusqu’à que Steve Jobs l’a montré hier. L’iPhone, car c’est comme ça qu’il s’appelle, est un téléphone extra-fin (11mm) , avec un écran énorme et un design qui montre encore les pourquoi la capacité d’Apple de transformer un objet courant (comme ils ont fait avec l’ordinateur fixe ou portable ou avec les baladeurs) dans des objets beaux et fonctionnels à l’allure révolutionnaire.

Mais un beau design n’est rien sans des spécifications techniques à la hauteur, et là l’iPhone se montre aussi performant :

  • Écran tactile de 3,5 puces avec une résolution de 160ppi
  • Interface d’utilisateur exclusivement tactile, mais sans utilisation de stylo, seulement avec les doigts
  • Système d’exploitation dérivé du Mac OS X
  • Appareil photo de 2 megapixels
  • Des logiciels Apple installés de série dont un navigateur (Safari), un éditeur de photos et un client d’e-mail, ainsi que des applications Google et Yahoo (clients e-mail, Google Maps…)
  • WiFi et Bluetooth
  • Disques durs de 4 ou 8 Go (selon le modèle)

Ce petit bijou arrivera au marché américain en juin prochain, et chez nous vers la fin de l’année. Le prix envisagé tourne autour de 500 dollars pour le modèle de 4 Go et 600 dollars pour celui de 8 Go. Et Steve Jobs a déclaré que leur objectif pour 2008 c’est avoir un 1% du marché, soit une chiffre de vente de presque 10 millions d’unités annuelles…

Nul ne peut savoir encore si l’iPhone aura le succès attendu, mais en tout cas semble bien parti. En tout cas il semble que les marchés ont très bien accueilli l’annonce, car l’action d’Apple s’est envolé de plus de 5% dans la journée d’hier. En conclusion, je pense que chez Nokia, Sony Ericsson ou Motorola il y a plein de monde en train d’angoisser cette matinée….

P.S. : Il semblerait qu’avoir un Mac devient à la mode, je vois de plus en plus de gens basculer côté Mac. Hier aussi, j’ai été surpris de voir un cas assez significatif, celui d’un candidat à la Présidence de la République qui s’affiche avec son Mac: dans la page principale du site de campagne de François Bayrou il y a une vidéo du présentation dans lequel on voit le candidat poser fièrement avec un beau portable Mac noir…

Mise à jour : Si vous voulez lire en détail la présentation de Mr. Jobs, avec plein de photos, regardez ce billet d’Engadget, ça vaut vraiment la peine.

Tags: ,

Un commentaire à “Apple et son iPhone”

  1. Olivier SC Says:

    Pas d’accord, LIB, avec ce mot panurgien : pour ma Revue, dans mes lectures, j’aime et recherche une diversité = technologie, informatique, web, peintures, photos, musique, politique, humeurs, etc.

    Je ne t’ai pas rangé dans une catégorie – il y a aussi tes dessins ! – mais tu es une de mes références sur le plan technique. Pas de mouton là dedans :)

Leave a Reply