Haïku solitaire (I)

Retour du boulot
Pas un seul bruit dans l’appart
Papa sans enfant

Tags:

Un commentaire à “Haïku solitaire (I)”

  1. Guillaume Says:

    je peux même pas imaginer ce que ça doit représenter comme changement dans le quotidien… mais au moins tu aura les weekends bien remplis ;-)

Leave a Reply