Paranoïa, lorsque tu nous tiens…

LiB et Google

Pour compléter le billet précédent

On m’a accusé d’être méprisant lorsque je clame la mauvaise foi dans certains attaques à Google Chrome, et je voulais poster ici certaines des clarifications que j’ai mis dans commentaires.

Là ou je vois de la mauvaise foi c’est lorsqu’on appelle Chrome le “Big Brother Browser” ou on parle de qu’il va être utilisé pour traquer notre façon de naviguer, le temps qu’on passe sur chauque site, pour calculer le PR des sites… et le tout sans qu’on le sache.

Cela impliquerait que le navigateur enverrait en cachette des données chez Google à fur et à mesure qu’on navigue. Ca ne peut pas marcher, même dans un navigateur de code fermé (il suffirait d’un sniffer réseau pour détecter le comportement) mais surtout pas dans un libre, car à ce moment il suffirait de détecter le mouchard et l’enlever, faisant un fork et offrant au monde le même navigateur mais sans mouchard.

Chez Google ils ne sont pas cons, ils font pas des bêtisses comme ça, surtout lorqu’ils n(ont pas besoin, on continuera à le fournir de façon volontaire toute l’info où ils ont besoin.

Accusons à Google de ce qu’on voudra, mais avec une base réelle. Ils sont loin d’être des anges, mais de là à les accuser de tout avec des théories conspiro-paranoïaques il y a une grande distance.

Sinon, et pour continuer dans le sujer, Google vient de publier la politique de privacité de Chrome.

Vous pouvez la lire, vous pouvez analyser à droite et à gauche si vous voulez, mais vous verrez que toutes les fonctionnalités qui envoient des informations chez Google peuvent être désactivés d’un simple clic de souris.

Autant dire que, comme d’habitude, Google ne collecte que les informations qu’on veut bien lui donner, de façon volontaire et transparente.

Si vous craignez l’utilisation que Google peut faire de vos statistiques de navigation, vous pouvez désactiver ces options et Google ne saura rien de ce que vous faites. Dans ce cas, n’oubliez pas de utiliser aussi un autre moteur de recherche, fermer vos comptes Gmail, revenir à OpenOffice ou MS Office et vous couper de toute application Google en général.

Dans mon cas, c’est pas encore rentable, je préfère continuer à utiliser Google. Il suffit de savoir quelle information on partage avec eux, et savoir garder ce qu’on ne veut pas qu’il sache…

Tags: , ,

3 commentaires à “Paranoïa, lorsque tu nous tiens…”

  1. Marc Says:

    Attention Horacio, ce n’est pas parce que toi tu sais désactiver les options que le lambda moyen va savoir le faire. Combien de personnes n’ont pas été triturer les options de leurs navigateur? Peut on dire que ces personnes donnent leurs informations de façons volontaire et transparente?

    En fin de compte, ce que l’on risque d’après la licence d’utilisation, c’est de :
    [Mode semi parano / ON]
    1 – retrouver de la publicité dans le navigateur lui même et/ou ses données de navigation utilisées par google.
    2 – avoir un filtrage automatique de certains contenu (souvent avec raison mais qui sait?)
    3 – retrouver le contenu fourni, publié, affiché sur le navigateur, utilisé par d’autres sociétés
    [Mode semi parano / OFF]

    Bien sur, ça serait idiot de leur part d’aller trop loin et ils ne feront sans doute pas, mais les conditions d’utilisation sont trop globale à certains niveaux et leur laisse une latitude assez importante sur le sujet.

    Dans les faits je pense que je le testerai, et je modifierai certainement les petites options qui vont bien. Mais pour l’instant il n’est qu’en début de beta (et une beta avec google, ça peut etre long :) ), il a encore quelques soucis avec le javascript, et surtout il a des soucis avec le proxy…

  2. LostInBrittany Says:

    Et le plus grand soucis, que ça ne marche pas sur mon Ubuntu ;-)

    Un peu de vigilance oui, les points que tu dis c’est clair qu’il faut faire attention.

    Mais de là à la parano ou pire à la mégalomania de penser que Google est vraiment derrière toi… ;-)

    C’est cette dernière attitude, et celle des Google-haters, qui m’agace.

  3. Marc Says:

    Oui je viens de le vois, dispo uniquement sur Windows Vista et Windows XP … dommage …

Leave a Reply