Ubuntu : pas de proposition de migration vers Intrepid Ibex

LiB et Ubuntu

Mon père s’impatientait hier au téléphone, Mais quand est-ce que mon Ubuntu va me proposer de migrer à Intrepid Ibex ?

Je lui ai dit de patienter encore quelques jours, pensant que chez Ubuntu ils avaient décidé de retarder la mise à niveau massive d’Ubuntu 8.04 Hardy Heron à Ubuntu 8.10 Intrepid Ibexpar soucis de charge des serveurs.

Mais je me trompais, car votre Hardy Heron ne va jamais vous proposer de migrer à Intrepid Ibex. La raison je l’ai appris ce matin grâce à mon collègue Marc, et depuis j’ai trouvé confirmation dans la doc Ubuntu francophone :

Par défaut, la 8.04 est LTS (Long Term Support) et ne va proposer la migration automatique que vers des releases LTS, la 8.10 est une release normale, il faut donc sélectionner “Versions Normales” dans “Système>Administration>Source des Logiciels” onglet “Mise à jour” rubrique “Mise à jour de la version”

Alors, si vous voulez êtes sur Ubuntu 8.04 et vous voulez migrer à Ubuntu 8.10, inutile d’attendre que le système vous le propose, il faudra aller chercher la mise à niveau soi même.

Mais il faut migrer ?

Je profite pour rappeler que cette mise à niveau n’est pas de tout une obligation. La version 8.04 est une version LTS (Long Term Support), qui sera supporté jusqu’à en 2011, et elle reste une version stable, robuste et très performante. La mise à niveau n’est pas vraiment risquée, mais chez certains utilisateurs (comme sur ma machine de travail) elle “casse” des fonctionnalités qu’après il faut réparer à la main, ce qui n’est pas toujours évident pour l’utilisateur non averti.

En clair, ce mise à niveau est plus un affaire de geeks que d’utilisateurs lambda. Si vous ne voulez pas vous embêter avec des éventuels soucis et votre système correspond à vous atteintes actuelles, vous pouvez tranquillement passer de cette mise à jour et attendre la prochaine version LTS en 2009 ou 2010.

Tags: ,

3 commentaires à “Ubuntu : pas de proposition de migration vers Intrepid Ibex”

  1. Raf177 Says:

    A chaque fois que je vois un de tes posts sur Ubuntu, je repense à la réflexion d’un viel ami à moi qui me disait jadis : “un Linux, ça s’installe une fois pour toute, et on n’y touche plus”. A l’époque, j’étais jeune et con, et j’avais pris mon ami pour un con. Mais, finalement, quelques années plus tard, je lis avec délice tes ennuis et je me fais le réflexion du vieux sage : ah, que je suis bien avec mon Ubuntu 6.06 qui marche tout seul, sans les mains.

  2. LostInBrittany Says:

    Qu’est-ce que tu veux, c’est le côté maso du geek ! :)

    Comme je dis dans le billet, si tu as un système stable, et ça marche selon tes besoins et tu n’as pas envie de devoir traquer les éventuels problèmes, alors il ne faut pas changer. Mais moi, ces petits ennuis, j’aime bien, même si sur le moment je peste. Peut-être je suis encore jeune et con, ou je suis devenu un vieux con :-D

  3. [`DaGdA`] Says:

    Assez d’accord avec vous, mais je ne regrette pas du tout ma migration en 8.10 64 bits (j’étais en 8.04 32 bits auparavant).

    C’est un peu plus chiant pour trouver certains packages à cause du 64 bits, mais pour le reste l’ensemble est tout aussi stable, et plus performant (j’ai gagné groos modo 400 Mo/s de bande passante mémoire).

    Sans rentrer dans des débats geekesque, force est de constater que Eclipse est beaucoup plus réactif sur plateforme linux que sur mon feu XP…

    Au final, le seul logiciel qui me manque aujourd’hui réellement dans mon utilisation quotidienne orientée multimédia/photo reste LightRoom (en laissant de côté la virtualisation…).

Leave a Reply