Billets avec l'étiquette ‘Ubuntu’

Reverse proxy avec Apache et mod_proxy sur Ubuntu

09-07-2012 par Horacio Gonzalez
LiB Ubuntu

Au boulot je travaille sur des distributions serveur Scientific Linux, basé sur RedHat. Je suis donc habitué à l’installation et configuration d’Apache sur RedHat, même si mes machines personnelles sont toujours basés sur Ubuntu ou Debian.

Il y a une quinzaine de jours, pour préparer le Bootcamp Android du FinistGDG, j’ai eu besoin d’un reverse proxy sur ma Dedibox. Et vu que j’ai dû batailler un peu pour que cela marche, je préfère consigner la manip ici, afin de me souvenir pour a prochaine fois (et accessoirement de dépatouiller quelqu’un qui aurait le même besoin et qui tomberait sur cette page 😉 ).

Je suis parti d’une Ubuntu avec Apache2 installé et configuré avec plusieurs virtual hosts. L’objectif était d’ajouter un virtual host qui faisait du frontal reverse proxy pour un tomcat installé sur la machine.

D’abord j’ai installé mod_proxy sur l’Apache2

$ sudo apt-get install libapache2-mod-proxy-html

Ensuite il faut activer le mod_proxy pour les protocoles qu’on souhaite, et c’est là où j’ai pris un peu de temps pour comprendre mon soucis. J’ai commencé pour activer mod_proxy :

$ sudo a2enmod proxy

Sauf que, bien entendu, cela ne marchait pas. J’obtenais une erreur pas trop parlant à première abord :

proxy: No protocol handler was valid for the URL

Pourquoi ? J’avais du mal à comprendre ce qui manquait, jusqu’à que j’ai saisi le problème, Apache ne savait pas comment gérer mes appels, car il ne savait pas comment faire proxy HTTP. C’était logique, car j’avais activé mod_proxy mais pas tous ces composants, et surtout pas celui qui me fallait, le proxy HTTP. Je voulais que mon proxy soit un reverse proxy HTTP. Il fallait donc activer ce mode :

$ sudo a2enmod proxy proxy_http

Une fois cela compris, la conf habituelle de mon virtual host a marché sans soucis :

<VirtualHost *:80>
    ServerName lostinbrittany.org
    ServerAlias www.lostinbrittany.org

    [...]

    <Proxy *>
        Order allow,deny
        Allow from all
    </Proxy>    
    ProxyPass /java/ http://127.0.0.1:8080/
    ProxyPassReverse /java/ http://127.0.0.1:8080/
</VirtualHost>

L’objectif était donc de rediriger en interne (reverse proxy) toutes les appels vers https://lostinbrittany.org/java/ vers un tomcat installé sur la même machine et écoutant sur le port 8080.

Comment revenir aux scrollbars classiques sur Ubuntu 11.04 Natty Narwhal

13-05-2011 par Horacio Gonzalez
LiB et Ubuntu

Avec les vacances de Pâques, dont je n’ai même pas trouvé encore le moment de vous en parler, et un retour au travail un peu trop chargé, je n’ai pas fait mon traditionnel billet sur la sortie de la dernière version d’Ubuntu, Ubuntu 11.04 Natty Narwhal.

Unity

Cette version apportait un changement majeur du point de vue des utilisateurs : le gestionnaire de bureau par défaut n’est plus le gestionnaire de base de GNOME mais Unity, un nouveau shell pour GNOME développé principalement par Canonical. Si vous avez déjà installé Ubuntu Netbook, vous connaissez à un peu près Unity, car c’est une évolution de l’interface de cette déclinaison d’Ubuntu. En gros donc, en démarrant le nouveau Ubuntu, l’utilisateur se trouve face à une nouvelle interface, censée être plus facile à utiliser, plus intuitive, rapprochant l’expérience utilisateur à celle des smartphones et les tablettes.

Personnellement, je ne trouve pas Unity pratique , au moins pas pour mon ordinateur de travail, ni pour mon fixe à la maison. Peut-être qu’avec le temps je pourrais me habituer, et même le toruver agréable, mais pour instant je préfère garder mon GNOME classique. Le point positif, c’est que chez Ubuntu ils ont bien supposé qu’une partie des utilisateurs refuseraient le changement, et il suffit d’indiquer au démarrage qu’on souhaite le bureau Ubuntu classic pour retrouver GNOME.

Sauf que…

On revient donc vers le bon vieux shell GNOME, à une exception près : les overlay scrollbars, les nouvelles barres de défilement style smartphones introduites avec Unity pour gagner de la place sur l’écran et améliorer l’expérience utilisateur… au moins en théorie.

Sauf qu’en pratique, sur un système qui n’a pas d’interface tactile et avec des applications qui peuvent avoir plusieurs barres de défilement, c’est tout sauf ergonomique. Là ou avec la barre classique on peut cliquer partout sur la barre, pour faire avancer rapidement les pages, maintenant on est obligé de cliquer dans la partie soulignée pour que les flèches apparaissent en surimpression. En gros, une vraie perte de temps et l’efficacité.

On ajoute à ça que ces overlay scrollbars ne sont disponibles que dans les applications GTK+ natives, et pas dans des applications importantes installées par défaut sur Ubuntu, comme Firefox ou LibreOffice. Cela veut dire qu’on a même pas de consistence, sur certaines applications on utilise les barres classiques, sur d’autres les nouvelles.

Le pire es tle cas d’Inkscape, où sur une même application on a les deux types de barres, la classique pour les barres du canevas, et les overlay pour la barre d ela palette de couleurs :

Inkscape sur Natty avec overlay scrollbars

Je veux mes barres classiques

Moi aussi, je les veux. Au début je m’étais dit qu’ils avaient sûrement mis une option quelque part pour les enlever, mais pas moyen de la trouver. Alors j’ai creusé un peu plus, et voici la solution, qui passe, bien entendu, par la ligne de commandes :

sudo -s
echo “export LIBOVERLAY_SCROLLBAR=0” > /etc/X11/Xsession.d/80overlayscrollbars

Après avoir tapé la commande, fermez la session et lorsque vous la rouvrirez et les overlay scrollbars ne seront plus qu’un souvenir.

A moins que…

A moins que cela ne suffisse pas, comme c’était le cas sur l’un de mes ordinateurs. Comme j’avais un peu marre d’essayer des trucs, j’ai décidé d’utiliser les grands moyens : enlever directement les paquets responsables des overlay scrollbars :

sudo apt-get remove overlay-scrollbar liboverlay-scrollbar-0.1-0

Au prochain redémarrage, le tour es joué, cette fois définitivement.

Des options

Mes collègues m’accusent souvent d’être un fanboy Ubuntu, je crois que avec ce billet je vais les décevoir. Car je trouve assez désagréable la façon comme Ubuntu a fait passer ce composant overlay scrollbars. Ce n’est pas le fait qu’il soit boggué, inconsistant et mal fini, non. Ce n’est pas le fait qu’ils le mettent par défaut. C’est simplement qu’ils auraient dû prévoir, au minimum, une façon simple et claire de le désactiver. Je veux bien croire que pour MArc Shutteworth ces barres sont vraiment le future de l’interface, mais il faut toujours laisser les options aux utilisateurs, c’est une partie de ce qu’on aime dans Linux…

L’Ubuntu nouveau est arrivé

11-10-2010 par Horacio Gonzalez
LiB et Ubuntu

Ca y est, une fois de plus, la nouvelle release d’Ubuntu, Ubuntu 10.10 Maverick Meerkat, est sortie.

A l’origine, cet Ubuntu Maverick Meerkat ne devait sortir qu’à la fin octobre, comme c’est habituel pour la distribution. Mais cette année, la date du 10/10/10 était trop juteuse pour la laisser passer. Alors le cycle de releases a été un peu accéléré et la distribution est donc sorti dans la date emblématique.

Maverick Meerkat ? Kesaco ?

Maverick Meerkat est donc le surnom de cette release1. Meerkat est un des ces mots en anglais dont je savais la signification mais je ne connaissait pas le mot pour le designer en français ni même pas en espagnol. En fait je voyais bien l’animal en question, mais j’étais incapable de trouver son nom en français, tout au plus je pouvais dire que c’est une sorte de mangouste africaine.

Car, vous verrez, vous aussi savez sûrement qu’est-ce que c’est un meerkat sans forcement savoir son nom en français : vous voyez Timon, l’un des compagnons de Simba dans Le Roi Lion, le petit, pas le sanglier Poumbaa. Timon est un meerkat. 🙂

Quelques recherches wikipedia plus tard, j’ai appris que en français cela s’appelle une suricate (suricata en espagnol). Ubuntu 10.10 Suricate Rebelle…

Mais revenons au sujet

Quoi de nouveau dans ce Maverick Meerkat ? D’abord aucun changement majeur, mais plein de petits changements qui dans son ensemble rendent le système plus agréable.

L’un des premiers points positifs se voit dès l’installation, maintenant Ubuntu peut chercher des mises à jour pendant l’installation et non après. Par contre, cela risque de poser des problèmes dans des environnements corporatifs, où la sortie internet passe par un proxy (dès que j’aurai testé au travail je vous ferai un retour sur ce point).

L’interface de base est semblable à celui de Lucid, en gardant les boutons à gauche par défaut (voir ici pour les remettre à droite). Comme nouveauté, il faut signaler une famille de polices de caractères, Ubuntu Font, assez jolie.

Sous le capot, des nouvelles versions de Gnome (2.32) et d’Evolution (à priori beaucoup plus rapide, mais je n’utilise plus évolution depuis deux ans…), l’inclusion de Shotwell comme logiciel par défaut pour le traitement de photos (remplaçant à F-Spot), des améliorations sur le client de micro-blogging Gwibber

La nouveauté la plus voyante, peut-être, c’est une meilleure intégration par défaut d’Ubuntu One, qui passe d’être un simple stockage en ligne à la Dropbox à être un vrai cloud avec beaucoup de possibilités. Par contre, il me reste à savoir si ils ont enfin donné le support proxy au client, car sinon Ubuntu One sera encore complétement inutile pour moi (et pour la plupart d’utilisateurs corporatifs…).

Pour finir, les utilisateurs de netbooks il y a le nouveau interface Unity Desktop, censé permettre de mieux profiter du système sur un petit écran. Je vous raconterai lorsque je l’installerai sur mon Eee PC…

Comme d’habitude, les release notes complètes sont sur le site d’Ubuntu.

1 : Selon la coutume, les noms des releases Ubuntu sont des couples Adjectif – Nom d’animal commençant par la même lettre, lettre qui est incrémentée dans chaque release : Karmic Koala, Lucid Linx, Maverick Meerkat…

Ubuntu 10.4 Lucid Lynx: wget ne supporte pas le proxy

23-08-2010 par Horacio Gonzalez
LiB et Ubuntu

Ce matin, au travail, j’avais besoin de récupérer quelques fichiers du net avec wget. Je suis connecté à internet en passant par un proxy, et jusqu’à présent ça ne m’avait jamais posé des problèmes, car wget prend la configuration du proxy déclarée dans les variables d’environnement. Mais ce matin, mon wget ne marchait plus. J’ai passé une bonne partie de ma pause café à essayer de trouver ce qui n’allait pas, la variable $http_proxy était bien déclaré mais wget se comportait comme s’il ne la voyait pas.

A la fin j’ai fini par trouver le problème, il s’agit d’un bug introduit dans l’interface de gestion du proxy dans Ubuntu 10.4 Lucid Lynx. Comme je pense que je ne suis pas le seul auquel cela peut poser un problème, je préfère en parler ici.

Au travail je suis connecté à internet en passant par un proxy, que j’ai défini dans System -> Preferences -> Proxy server (ou Système -> Préférences -> Serveur mandataire pour les Ubuntus installés en français). Normalement, cette interface va mettre à jour les variables système pour le support du proxy : $http_proxy, $https_proxy, $ftp_proxy, $no-proxy

Et c’est juste dans cette dernière, $no-proxy, que l’interface GNOME Proxy server d’Ubuntu 10.4 Lucid introduit une erreur, une virgule à la fin. Vous pouvez le vérifier en tapant echo $no_proxy depuis la console :

horacio@horacio-laptop:~$ echo $no_proxy
localhost,127.0.0.0/8,*.local,127.0.0.1,

Pour que wget remarche donc derrière le proxy, il faut éliminer cette virgule de trop :

horacio@horacio-laptop:~$ export no_proxy=$(echo $no_proxy | sed 's/,$//')

L’erreur sera corrigé dans la prochaine version d’Ubuntu. En attendant, si vous êtes concernés il vous suffit d’ajouter la ligne précédente à la fin de votre fichier ~/.bashrc.

Mise à jour

La description complète du bug est sur Lauchpad, et il semble que ZenLinux Blog est arrivée à la même conclusion. Les grands esprits… :tongue_wink_ee:

Easter Eggs Ubuntu

10-06-2010 par Horacio Gonzalez

Il y a quelque temps, en lisant sur Wikipedia l’article anglais sur les Easter eggs, j’ai découvert celui qui se cache dans apt-get, le gestionnaire legacy de paquets d’Ubuntu (ou je devrais plutôt dire de Debian) :



<pre>
horacio@horacio-laptop:~$ apt-get moo
         (__) 
         (oo) 
   /——\/ 
  / |    ||   
 *  /\—/\ 
    ~~   ~~   
….”Have you mooed today?”…
</pre>
<p>‘ /></p></div>
<p>Mais je connaissais pas celui qui se cache dans son remplaçant, <code>aptitude</code> :</p>
<div class="center bordered vignette"><img src="/blog/wp-content/uploads/images/2010-06/easter_egg_ubuntu-02.jpg" alt="

<pre>
horacio@horacio-laptop:~$ aptitude moo -v
There really are no Easter Eggs in this program.
horacio@horacio-laptop:~$ aptitude moo -vv
Didn’t I already tell you that there are no Easter Eggs in this program?
horacio@horacio-laptop:~$ aptitude moo -vvv
Stop it!
horacio@horacio-laptop:~$ aptitude moo -vvvv
Okay, okay, if I give you an Easter Egg, will you go away?
horacio@horacio-laptop:~$ aptitude moo -vvvvv
All right, you win.

                               /—-\
                       ——-/      \
                      /               \
                     /                |
   —————–/                  ——–\
   ———————————————-
horacio@horacio-laptop:~$ aptitude moo -vvvvvv
What is it?  It’s an elephant being eaten by a snake, of course.
</pre>
<p>”  /></p></div>
<div class="center"> <img class="lmbbox_smileys_img" src="https://i2.wp.com/www.lostinbrittany.org/blog/wp-content/plugins/lmbbox-smileys/smileys/ee/grin1.gif" alt=":grin1_ee:" data-recalc-dims="1" /></div>
<div class="sharedaddy sd-sharing-enabled"><div class="robots-nocontent sd-block sd-social sd-social-icon-text sd-sharing"><h3 class="sd-title">Partagez ce billet :</h3><div class="sd-content"><ul><li class="share-google-plus-1"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-google-4115" class="share-google-plus-1 sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/06/10/easter-eggs-ubuntu/?share=google-plus-1" target="_blank" title="Click to share on Google+"><span>Google</span></a></li><li class="share-twitter"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-twitter-4115" class="share-twitter sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/06/10/easter-eggs-ubuntu/?share=twitter" target="_blank" title="Click to share on Twitter"><span>Twitter</span></a></li><li class="share-facebook"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-facebook-4115" class="share-facebook sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/06/10/easter-eggs-ubuntu/?share=facebook" target="_blank" title="Click to share on Facebook"><span>Facebook</span></a></li><li class="share-linkedin"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-linkedin-4115" class="share-linkedin sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/06/10/easter-eggs-ubuntu/?share=linkedin" target="_blank" title="Click to share on LinkedIn"><span>LinkedIn</span></a></li><li class="share-email"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-email sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/06/10/easter-eggs-ubuntu/?share=email" target="_blank" title="Click to email this to a friend"><span>Email</span></a></li><li><a href="#" class="sharing-anchor sd-button share-more"><span>More</span></a></li><li class="share-end"></li></ul><div class="sharing-hidden"><div class="inner" style="display: none;"><ul><li class="share-print"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-print sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/06/10/easter-eggs-ubuntu/" target="_blank" title="Click to print"><span>Print</span></a></li><li class="share-reddit"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-reddit sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/06/10/easter-eggs-ubuntu/?share=reddit" target="_blank" title="Click to share on Reddit"><span>Reddit</span></a></li><li class="share-end"></li><li class="share-end"></li></ul></div></div></div></div></div>  </div>

  <div class="postmetadata">Tags: <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/curieux-mais-inutile/" rel="tag">Curieux mais inutile</a>, <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/geek/" rel="tag">Geek</a>, <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/ubuntu/" rel="tag">Ubuntu</a><br /> 
      
    <a href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/06/10/easter-eggs-ubuntu/#respond">Aucun commentaire »</a>  </div>
</div>		          		             <div class="post" id="post-3803">
  <h2><a href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/29/ubuntu-10-4-lucid-linx-comment-remettre-les-boutons-de-fenetre-a-droite/" rel="bookmark" title="Permanent Link to 
      Ubuntu 10.4 Lucid Linx : comment remettre les boutons de fenêtre à droite">Ubuntu 10.4 Lucid Linx : comment remettre les boutons de fenêtre à droite</a></h2>
  <small>29-04-2010 par <a href="https://plus.google.com/+LostInBrittany/?rel=author">Horacio Gonzalez</a></small>

  <div class="entry">
    <div class="right"><img src="https://i0.wp.com/lostinbrittany.org/blog/wp-content/uploads/images/lib/lib_ubuntu.gif?ssl=1" alt="LiB et Ubuntu" data-recalc-dims="1" /></div>
<p>L’un des changements les plus controversés de la nouvelle monture d’Ubuntu, sortie hier, est le placement des boutons de fenêtre (maximiser, minimiser et fermer). Sur cette <i>Ubuntu 10.4 Lucid Lynx</i>, ces boutons sont placés à gauche de la barre de titre au lieu d’être à droite.</p>
<p>C’est très beau, ça rapproche graphiquement Ubuntu du joli MacOS et tout ça, mais après des années d’utilisation de systèmes avec les boutons des fenêtres à droite, je trouve ce changement franchement pas agréable.</p>
<div class="center vignette bordered"><img src="/blog/wp-content/uploads/images/2010-04/lucid_boutons_a_gauche.jpg" alt="Ubuntu 10.4 Lucid Linx : comment remettre les boutons de fenêtre à droite" /></div>
<p>La bonne nouvelle c’est qu’il est très simple de revenir au placement historique de ces boutons, il suffit d’ouvrir une console et exécuter la ligne de commandes suivante :</p>
<div class="box code"><code>gconftool-2 --set /apps/metacity/general/button_layout --type string :minimize,maximize,close</code></div>
<p>Ou si vous n’aimez pas la ligne de commandes, vous pouvez le faire graphiquement : appuyez sur <code>Alt+F2</code> et lancez <code>gconf-editor</code>. Ensuite allez sur <code>apps/metacity/general</code> et cherchez le champ <code>button_layout</code>. Remplacez son contenu ( <code>maximize,minimize,close:</code>) par <code>:minimize,maximize,close</code> (en faisant attention à l’ordre et aux  deux points au début) et validez, le tour est joué.</p>
<div class="center vignette bordered"><img src="/blog/wp-content/uploads/images/2010-04/lucid_boutons_a_droite.jpg" alt="Ubuntu 10.4 Lucid Linx : comment remettre les boutons de fenêtre à droite" /></div>
<p>Si tous les problèmes étaient aussi simples à résoudre…  <img class="lmbbox_smileys_img" src="https://i2.wp.com/www.lostinbrittany.org/blog/wp-content/plugins/lmbbox-smileys/smileys/ee/tongue_wink.gif" alt=":tongue_wink_ee:" data-recalc-dims="1" /></p>
<div class="sharedaddy sd-sharing-enabled"><div class="robots-nocontent sd-block sd-social sd-social-icon-text sd-sharing"><h3 class="sd-title">Partagez ce billet :</h3><div class="sd-content"><ul><li class="share-google-plus-1"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-google-3803" class="share-google-plus-1 sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/29/ubuntu-10-4-lucid-linx-comment-remettre-les-boutons-de-fenetre-a-droite/?share=google-plus-1" target="_blank" title="Click to share on Google+"><span>Google</span></a></li><li class="share-twitter"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-twitter-3803" class="share-twitter sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/29/ubuntu-10-4-lucid-linx-comment-remettre-les-boutons-de-fenetre-a-droite/?share=twitter" target="_blank" title="Click to share on Twitter"><span>Twitter</span></a></li><li class="share-facebook"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-facebook-3803" class="share-facebook sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/29/ubuntu-10-4-lucid-linx-comment-remettre-les-boutons-de-fenetre-a-droite/?share=facebook" target="_blank" title="Click to share on Facebook"><span>Facebook</span></a></li><li class="share-linkedin"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-linkedin-3803" class="share-linkedin sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/29/ubuntu-10-4-lucid-linx-comment-remettre-les-boutons-de-fenetre-a-droite/?share=linkedin" target="_blank" title="Click to share on LinkedIn"><span>LinkedIn</span></a></li><li class="share-email"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-email sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/29/ubuntu-10-4-lucid-linx-comment-remettre-les-boutons-de-fenetre-a-droite/?share=email" target="_blank" title="Click to email this to a friend"><span>Email</span></a></li><li><a href="#" class="sharing-anchor sd-button share-more"><span>More</span></a></li><li class="share-end"></li></ul><div class="sharing-hidden"><div class="inner" style="display: none;"><ul><li class="share-print"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-print sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/29/ubuntu-10-4-lucid-linx-comment-remettre-les-boutons-de-fenetre-a-droite/" target="_blank" title="Click to print"><span>Print</span></a></li><li class="share-reddit"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-reddit sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/29/ubuntu-10-4-lucid-linx-comment-remettre-les-boutons-de-fenetre-a-droite/?share=reddit" target="_blank" title="Click to share on Reddit"><span>Reddit</span></a></li><li class="share-end"></li><li class="share-end"></li></ul></div></div></div></div></div>  </div>

  <div class="postmetadata">Tags: <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/logiciel-libre/" rel="tag">Logiciel Libre</a>, <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/ubuntu/" rel="tag">Ubuntu</a>, <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/wtf/" rel="tag">WTF</a><br /> 
      
    <a href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/29/ubuntu-10-4-lucid-linx-comment-remettre-les-boutons-de-fenetre-a-droite/#comments">2 Commentaires »</a>  </div>
</div>		          		             <div class="post" id="post-3705">
  <h2><a href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/08/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1-sur-asus-eee-pc-1005-ha/" rel="bookmark" title="Permanent Link to 
      Ubuntu 10.4 Lucid Lynx bêta 1 sur Asus Eee PC 1005 HA">Ubuntu 10.4 Lucid Lynx bêta 1 sur Asus Eee PC 1005 HA</a></h2>
  <small>08-04-2010 par <a href="https://plus.google.com/+LostInBrittany/?rel=author">Horacio Gonzalez</a></small>

  <div class="entry">
    <div class="right"><img src="https://i0.wp.com/lostinbrittany.org/blog/wp-content/uploads/images/lib/lib_ubuntu.gif?ssl=1" alt="LiB et Ubuntu" data-recalc-dims="1" /></div>
<p>Après l’expérience réussie de l’<a href="/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/">installation de le bêta</a> de <i>Ubuntu 10.4 Lucid Lynx</i> sur mon poste fixe, j’ai décidé de continuer dans ma lancée de l’installer sur mon Asus Eee PC.</p>
<p>Selon ce que j’avais lu dans les forums Ubuntu, la version <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Ubuntu_Netbook_Remix">UNR</a> (Ubuntu Netbook Remix) de <i>Lucid Lynx</i> s’adaptait tellement bien à mon Eee PC que je n’avais plus besoin d’installer <a href="/blog/2008/12/24/ubuntu-eee-change-de-nom/">Easy Peasy</a> (ancien <i>Ubuntu Eee</i>).</p>
<p>J’ai donc téléchargé mon <a href="http://releases.ubuntu.com/releases/10.04/">UNR 10.4</a> et je l’ai mis sur une clé USB pour l’installer sur mon Eee PC 1005 HA. L’installation s’est fait très rapidement et sans aucun soucis.</p>
<h4>Aucun soucis ?</h4>
<p>Le seul bémol c’est que lorsque j’ai redémarré l’ordinateur, je n’avais plus de connexion réseau (ni ethernet ni wifi), comme si l’ordinateur ne voyait pas la carte réseau. Ca me rappelait l’été dernier, lorsque j’avais essayé d’installer Ubuntu par première fois sur cette machine, car le problème semblait le même. Pourtant, cela avait été bel et bien corrigé dans <i>Karmic Koala</i>, sortie en octobre dernier. Ca serait une régression ?</p>
<p>Après quelques recherches sur le net, je suis tombé sur la réponse : c’est un <a href="https://bugs.launchpad.net/ubuntu/+source/linux/+bug/557048">bug</a> connu, le bouton d’activation du wifi des Eee PC 1005,  [Fn]-[F2], active et désactive non seulement la connexion wifi mais aussi la connexion ethernet.</p>
<p>J’espère bien que le problème sera corrigé avant la sortie officielle de <i>Lucid Lynx</i>, mais pour l’instant ce n’est pas un problème bloquant pour moi, je ne vais pas le désinstaller. Surtout que, à part ça, il marche vraiment bien !</p>
<div class="sharedaddy sd-sharing-enabled"><div class="robots-nocontent sd-block sd-social sd-social-icon-text sd-sharing"><h3 class="sd-title">Partagez ce billet :</h3><div class="sd-content"><ul><li class="share-google-plus-1"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-google-3705" class="share-google-plus-1 sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/08/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1-sur-asus-eee-pc-1005-ha/?share=google-plus-1" target="_blank" title="Click to share on Google+"><span>Google</span></a></li><li class="share-twitter"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-twitter-3705" class="share-twitter sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/08/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1-sur-asus-eee-pc-1005-ha/?share=twitter" target="_blank" title="Click to share on Twitter"><span>Twitter</span></a></li><li class="share-facebook"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-facebook-3705" class="share-facebook sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/08/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1-sur-asus-eee-pc-1005-ha/?share=facebook" target="_blank" title="Click to share on Facebook"><span>Facebook</span></a></li><li class="share-linkedin"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-linkedin-3705" class="share-linkedin sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/08/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1-sur-asus-eee-pc-1005-ha/?share=linkedin" target="_blank" title="Click to share on LinkedIn"><span>LinkedIn</span></a></li><li class="share-email"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-email sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/08/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1-sur-asus-eee-pc-1005-ha/?share=email" target="_blank" title="Click to email this to a friend"><span>Email</span></a></li><li><a href="#" class="sharing-anchor sd-button share-more"><span>More</span></a></li><li class="share-end"></li></ul><div class="sharing-hidden"><div class="inner" style="display: none;"><ul><li class="share-print"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-print sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/08/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1-sur-asus-eee-pc-1005-ha/" target="_blank" title="Click to print"><span>Print</span></a></li><li class="share-reddit"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-reddit sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/08/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1-sur-asus-eee-pc-1005-ha/?share=reddit" target="_blank" title="Click to share on Reddit"><span>Reddit</span></a></li><li class="share-end"></li><li class="share-end"></li></ul></div></div></div></div></div>  </div>

  <div class="postmetadata">Tags: <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/eee-pc/" rel="tag">Eee PC</a>, <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/logiciel-libre/" rel="tag">Logiciel Libre</a>, <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/ubuntu/" rel="tag">Ubuntu</a><br /> 
      
    <a href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/08/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1-sur-asus-eee-pc-1005-ha/#comments">1 Commentaire »</a>  </div>
</div>		          		             <div class="post" id="post-3674">
  <h2><a href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/" rel="bookmark" title="Permanent Link to 
      Ubuntu 10.4 Lucid Lynx Bêta 1">Ubuntu 10.4 Lucid Lynx Bêta 1</a></h2>
  <small>02-04-2010 par <a href="https://plus.google.com/+LostInBrittany/?rel=author">Horacio Gonzalez</a></small>

  <div class="entry">
    <div class="right"><img src="https://i0.wp.com/lostinbrittany.org/blog/wp-content/uploads/images/lib/lib_ubuntu.gif?ssl=1" alt="LiB et Ubuntu" data-recalc-dims="1" /></div>
<p>Une année de plus, le mois d’avril est arrivé. Ah, le mois d’avril, avec le printemps, les premiers beaux jours, la nature en fleur (et les allergies qui explosent) les journées de plus en plus longues, les filles qui changent les lourds manteaux d’hiver par des tenues bien plus <del>saillantes</del> seyantes…</p>
<p>Et comme à chaque mois d’avril, une nouvelle version d’<a href="http://www.ubuntu.com/">Ubuntu</a> s’annonce, <a href="http://www.ubuntu.com/testing/lucid/">Ubuntu 10.4 Lucid Lynx</a>. Fidèle à son rythme de deux nouvelles versions par an, aux mois d’avril et octobre, ce <i>Lucid Lynx</i>, version LTS<a href="ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1"><sup>1</sup></a> sortira le 29 avril 2010.</p>
<h4>La bêta est sortie</h4>
<p>La première bêta de <i>Lucid Lynx</i> est sortie cette semaine. Si vous voulez voir à quoi cela va ressembler, vous pouvez toujours aller télécharger la <a href="http://releases.ubuntu.com/releases/10.04/">béta de la 10.4</a> et la tester en mode <i>liveCD</i> ou l’installer dans une partition à part.</p>
<p>Comme d’habitude, si vous avez le goût du risque, vous pouvez simplement faire migrer votre Ubuntu 9.10 <i>Karmic Koala</i> à la 10.4 <i>Lucid Lynx</i>.  Il suffit de démarrer l’<i>Update Manager</i> (Gestionnaire de mises à jour) en mode développement, depuis la ligne de commandes : </p>
<div class="box">
<p><code>~$ sudo update-manager -d</code></p>
</p></div>
<p>Depuis que j’avais vu le nouveau look d’Ubuntu sur le blog de <a href="http://www.korben.info/nouveau-logo-ubuntu.html">Korben</a>, j’avais hâte de pouvoir le tester. Cependant, n’ayant pas trop de temps ces dernières semaines pour m’occuper de mes ordinateurs, je me suis forcé à attendre la sortie de la bêta avant de l’installer.</p>
<div class="center vignette bordered"><img src="/blog/wp-content/uploads/images/2010-04/ubuntu-10-4-boot.png" alt="Ubuntu 10.4 Lucid Lynx Bêta 1" /></div>
<p>Ce n’était que hier que j’ai trouvé enfin le temps de migrer mon poste fixe, et comme d’habitude tout s”est passé sans un accroc. Comme d’habitude, le processus a duré deux ou trois heures (je n’était pas devant l’ordinateur quand il a fini). Après la fin de la mise à jour, un petit redémarrage et mon <i>Lucid Lynx</i> était prêt pour l’action.</p>
<h4>Sous le capot</h4>
<p><i>Lucid Lynx</i> s’appuie sur Gnome 2.30, Xorg 7.5 et un noyau linux 2.6.32. </p>
<p>Cette version incorpore un nouveau driver libre pour les cartes graphiques Nvidia, <a href="http://nouveau.freedesktop.org/wiki/">Nouveau</a>, ainsi qu’un support amélioré pour les drivers propriétaires Nvidia. Et étant donné que autant mon fixe que mon portable ont des cartes Nvidia, c’est une bonne nouvelle pour moi ! <i>Lucid Lynx</i> embarque aussi la dernière monture de <a href="http://www.likewise.com/products/likewise_open/">likewise-open</a>, application permettant aux utilisateurs linux de se connecter et authentifier sur Active Directory.</p>
<p>Comme dans la plupart des distributions actuelles, le paquet <a href="http://en.wikipedia.org/wiki/HAL_(software)">HAL</a> a été mis de côté, ce qui rend le système (encore) plus rapide au démarrage et à la sortie de veille. </p>
<p>Sinon, une des nouveautés les plus symboliques est l’abandon de Google comme moteur de recherche par défaut. En effet, avant la sortie de  <i>Lucid Lynx</i>, Canonical a renoncé à son accord avec Google et signé un nouveau partenariat avec Yahoo!</p>
<p>Pour le reste des nouveautés, ainsi que pour plus de détails, vous pouvez voir sur le site d’<a href="http://www.ubuntu.com/testing/lucid/beta1">Ubuntu</a> ou sur ce billet de  <a href="http://www.korben.info/ubuntu-10-04-lucid-lynx.html">Korben</a>. </p>
<p class="small"><a name="ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1"><sup>1</sup></a> Le LTS veut dire que c’est une version  <i>Long Term Service</i>, une version qui sera supportée par des mises à jour pendant deux ans. La dernière version LTS était la 8.04 (oui,  vous avez compris, avril 2008). Les versions LTS sont spécialement intéressantes pour installer dans des serveurs, qui n’ont pas besoin du dernier cri mais de la stabilité et des mises à jour de sécurité garanties pendant longtemps, car personne n’aime devoir réinstaller les serveurs tous les six mois.</p>
<div class="sharedaddy sd-sharing-enabled"><div class="robots-nocontent sd-block sd-social sd-social-icon-text sd-sharing"><h3 class="sd-title">Partagez ce billet :</h3><div class="sd-content"><ul><li class="share-google-plus-1"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-google-3674" class="share-google-plus-1 sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/?share=google-plus-1" target="_blank" title="Click to share on Google+"><span>Google</span></a></li><li class="share-twitter"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-twitter-3674" class="share-twitter sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/?share=twitter" target="_blank" title="Click to share on Twitter"><span>Twitter</span></a></li><li class="share-facebook"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-facebook-3674" class="share-facebook sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/?share=facebook" target="_blank" title="Click to share on Facebook"><span>Facebook</span></a></li><li class="share-linkedin"><a rel="nofollow" data-shared="sharing-linkedin-3674" class="share-linkedin sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/?share=linkedin" target="_blank" title="Click to share on LinkedIn"><span>LinkedIn</span></a></li><li class="share-email"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-email sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/?share=email" target="_blank" title="Click to email this to a friend"><span>Email</span></a></li><li><a href="#" class="sharing-anchor sd-button share-more"><span>More</span></a></li><li class="share-end"></li></ul><div class="sharing-hidden"><div class="inner" style="display: none;"><ul><li class="share-print"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-print sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/" target="_blank" title="Click to print"><span>Print</span></a></li><li class="share-reddit"><a rel="nofollow" data-shared="" class="share-reddit sd-button share-icon" href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/?share=reddit" target="_blank" title="Click to share on Reddit"><span>Reddit</span></a></li><li class="share-end"></li><li class="share-end"></li></ul></div></div></div></div></div>  </div>

  <div class="postmetadata">Tags: <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/logiciel-libre/" rel="tag">Logiciel Libre</a>, <a href="https://lostinbrittany.org/blog/tag/ubuntu/" rel="tag">Ubuntu</a><br /> 
      
    <a href="https://lostinbrittany.org/blog/2010/04/02/ubuntu-10-4-lucid-lynx-beta-1/#comments">2 Commentaires »</a>  </div>
</div>		          		             <div class="post" id="post-3169">
  <h2><a href="https://lostinbrittany.org/blog/2009/12/15/plus-je-bosse-avec-redhat-plus-je-prefere-ubuntudebian/" rel="bookmark" title="Permanent Link to 
      Plus je bosse avec RedHat, plus je préfère Ubuntu/Debian…">Plus je bosse avec RedHat, plus je préfère Ubuntu/Debian…</a></h2>
  <small>15-12-2009 par <a href="https://plus.google.com/+LostInBrittany/?rel=author">Horacio Gonzalez</a></small>

  <div class="entry">
    <div class="right"><img src="https://i0.wp.com/lostinbrittany.org/blog/wp-content/uploads/images/lib/lib_ubuntu.gif?ssl=1" alt="LiB et Ubuntu" data-recalc-dims="1" /></div>
<p>Étant un fervant utilisateur d’<a href="http://www.ubuntu.com/">Ubuntu</a> depuis des années, je me sens beaucoup plus à l’aise sur des distributions de type <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Debian">Debian</a> que sur celles basées sur <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Redhat">RedHat</a>. Cependant il m’arrive relativement souvent (surtout ces derniers temps) de devoir m’occuper de serveurs <i>RedHat-like</i>, et à chaque fois je constate encore une fois que je préfère la façon Debian d’administrer le système.</p>
<p>A titre d’exemple, voyons le dernier problème auquel je me suis confronté ce matin. L’opération était de la pure routine, je voulais installer un nouveau paquet sur un serveur. Mais lorsque je lance mon <code>yum install</code>, je me suis heurté à un beau message d’erreur pas explicite de tout :</p>
<div class="box">
<code>Loaded plugins: kernel-module<br />
error: no dbpath has been set<br />
error: cannot open Packages database in /%{_dbpath}<br />
Traceback (most recent call last):<br />
  File "/usr/bin/yum", line 29, in ?<br />
    yummain.user_main(sys.argv[1:], exit_code=True)<br />
  File "/usr/share/yum-cli/yummain.py", line 229, in user_main<br />
    errcode = main(args)<br />
  File "/usr/share/yum-cli/yummain.py", line 84, in main<br />
    base.getOptionsConfig(args)<br />
  File "/usr/share/yum-cli/cli.py", line 184, in getOptionsConfig<br />
    enabled_plugins=self.optparser._splitArg(opts.enableplugins))<br />
  File "/usr/lib/python2.4/site-packages/yum/__init__.py", line 191, in _getConfig<br />
    self._conf = config.readMainConfig(startupconf)<br />
  File "/usr/lib/python2.4/site-packages/yum/config.py", line 754, in readMainConfig<br />
    yumvars[ File "/usr/lib/python2.4/site-packages/yum/config.py", line 824, in _getsysver
idx = ts.dbMatch('provides', distroverpkg)
TypeError: rpmdb open failed

J’ai essayé d’abord la solution classique aux problèmes yum, un bon vieux yum clean all, mais cela n’a rien fait. Les premières recherches sur le net suggéraient que le problème venait de ma base de données des RPM en local, qui serait corrompue, mais la solution proposée ne marchait pas :

rm -rf /var/lib/rpm/__db.00*
rpm --rebuilddb
yum clean all
yum update

Après quelques recherches de plus, j’ai fini par trouver une solution qui marche :

rm /dev/urandom
mknod -m 644 /dev/urandom c 1 9

Et oui, ça marche… mais je ne sais pas pourquoi. Ce qui m’ennuie est donc le côté “magique” de la solution, je n’ai trouvé aucune explication du pourquoi du comment. Ca marche, mais personne ne semble savoir pourquoi, ni d’où vient l’erreur. Et j’ai du mal à comprendre qu’est-ce que /dev/urandom, un pseudo-fichier pour génération de nombres aléatoires, a à voir avec des problèmes de yum.

Définitivement, je préfère mon Ubuntu…

Eclipse 3.5 sur Ubuntu 9.10 Karmic Koala

09-12-2009 par Horacio Gonzalez
LiB et Ubuntu

Hier j’ai enfin trouvé le temps d’installer la dernière version d’Ubuntu sur mon portable du travail. Comme ça fait déjà deux mois que j’utilise Karmic Koala sur mon ordinateur fixe, je savais que je n’allais pas avoir de problème majeur. Cependant, je suis tombé sur un petit bug énervant, et je profite de ce billet pour vous en parler.

Lorsque j’ai fait tourner Eclipse 3.5 sur mon nouveau Ubuntu, j’ai constaté que certains boutons de fenêtres modales deviennent inutilisables, lorsqu’on y clique on les voit “enfoncées” mais aucune évènement ne se passe. Il fallait donc cliquer sur le bouton pour le sélectionner et ensuite appuyer sur la touche Entrée pour valider la sélection.

En cherchant un peu sur le net, j’ai vu que le problème est dû à une incompatibilité entre la version 3.5 de SWT (le framework graphique derrière Eclipse) et la version 2.18 de GTK. Normalement, la prochaine version de SWT corrigera le soucis, mais en attendant, il y a une solution assez facile.

Pour qu’Eclipse se comporte comme il devrait, il suffit de lui indiquer d’utiliser le mode fenêtre native en GDK, en faisant un export GDK_NATIVE_WINDOWS=1 avant d’appeler l’exécutable eclipse.

Pour faciliter la tâche, la façon la plus simple d’agir est de créer un petit script eclipse.sh et de lancer Eclipse à partir de ce script :

#!/bin/bash
export GDK_NATIVE_WINDOWS=1
eclipse

En attendant la sortie d’Eclipse 3.6, cette petite astuce permet donc de contourner le problème facilement.